Accès Membres

Grand atelier – Révision du SCOT

Grand atelier - Révision du SCOT

Quand

28 janvier 2023    
9h30 - 12h30

Cité de la gastronomie
4 Grand Cloître du Grand Hôtel-Dieu, Lyon 2e, Lyon 2, France

Type d’évènement

Chargement de la carte…

Dans le cadre de la démarche de concertation de la révision du Scot, une séance de travail entre les élus du Sepal et des habitants est prévue prochainement : le Grand Atelier.

Ce Grand Atelier réunira les élus du Sepal, les rapporteurs des ateliers ainsi que les représentants du Conseil de développement de la Métropole de Lyon, du conseil métropolitain des jeunes et Laurence Boffet.

Il permettra aux élus de s’exprimer sur ce qu’ils ont compris et retenu des sujets de préoccupation exprimés lors des rencontres citoyennes pour alimenter le nouveau projet de territoire de l’agglomération lyonnaise. Il visera également à aborder les questions qui restent à approfondir, en amont des débats à venir lors des instances du Sepal sur la définition du niveau d’ambition du Scot, à savoir :

  • Cadre de vie et habitat : Pour concilier accueil de population et préservation des espaces naturels et agricoles, le renouvellement urbain et la densité des nouvelles constructions sont deux solutions complémentaires : où, quelle(s) formes, jusqu’à quel niveau et à quelles conditions ?
  • Développement économique : Comment repenser l’implantation des différents types d’activités sur l’agglomération ? La mixité des fonctions résidentielles et économiques dans le tissu urbain est une piste pour conforter/construire la ville des courtes distances : quelles activités productives sont acceptables et souhaitables dans le tissu urbain ? Quelle restructuration des ZAE ? (ne pas oublier les implications logistiques). Certains centres commerciaux pourraient-ils se transformer en « vrais morceaux » de ville ?
  • La ville des proximités, l’apaisement des centre-ville (place des modes actifs, végétalisation, réduction des vitesses … y compris dans les rues hors centre-ville pour maillage) : à quelles conditions est-ce possible/acceptable ? quelle complémentarité / concurrence entre commerces de proximité et centres et polarités commerciales/de service de périphérie ?